Nettoyage du corps - santé - maladies - toxicité - intestins - émonctoires - détoxication - constipation - déchets - fibres - laxatifs - jeûne - désintoxication - poisons      Le grand ménage intestinal       English


Accueil    Devenir conscient-e    Percevoir la vie    Retrouver son identité    Transcender l'ego    Pleine conscience    Santé parfaite    Guérison véritable    Respiration consciente    Nutrition optimale    Nettoyage du corps    Exercice physique    Toxicité dentaire    Nature    Maîtrise du poids    Métaux lourds    Autres sites    Produits de conscience    Produits de santé

Acidité    Aliments crus    Digestion    Électronique corporelle    Enzymes    Exercices respiratoires    Foie    Flore intestinale    Grand ménage    Immunité    Intoxication    Maladie    Minéraux    Protéines    Radicaux libres    Réduire son poids    Super-aliments    Système nerveux

Amour    Co-création    Détente    Énergie tachyon    Espace-temps    La Source    Paix intérieure    Planète en danger

Liste des produits                                                                                Ajoutez ce site à vos favoris

Nettoyage doux en profondeur

SE LIBÉRER DU PASSÉ

Témoignage : "Je suis à la  phase II de la cure, et je dois vous dire que je ne me reconnais plus : auparavant, j'étais tellement fatiguée, je n'avais plus d'énergie pour exécuter mon travail et mes activités quotidiennes, je m'endormais tous les jours, que ce soit au travail ou à la maison. Tout ceci  pour vous dire que la cure est extraordinaire. J'ai déjà retrouvé toute mon énergie, je ne souffre plus de somnolence. J'avais un point noir devant l'oeil gauche en permanence et il est disparu. En fait, je réalise à quel point mes intestins étaient encrassés (surtout lorsque je vois ce que j'élimine). C'est merveilleux! Je suis tellement contente."

Lorraine H., Québec

Ce texte aurait pu s’intituler Le désincrustage gastro-intestinal car il s’agit ici en effet d’un nettoyage vraiment profond. Cette cure aux herbes va agir en douceur pour ramollir, décoller et vidanger la croûte qui s’est formée au cours des années dans tous les replis du tractus digestif.

On ne s’imagine généralement pas ce que le corps peut contenir de matières toxiques accumulées partout dans ses cellules, tissus et organes. Tous ces déchets entravent son fonctionnement, amenant la maladie et bien souvent la mort. Les intestins en particulier, dont le rôle pourrait se comparer à celui d’une usine de filtration et d’épuration, sont devenus un véritable dépotoir. Il est difficile de le croire tant qu’on n’a pas vu, senti et touché cet amas glauque, fétide et visqueux qu’ils contiennent. Voir photos.

Lorsque, il y a quelques années, j’eus pris conscience de l’importance d’avoir un intérieur propre, je fis une cure de nettoyage qui dura une semaine sans manger et qui comportait deux irrigations du côlon par jour. Celle-ci fut efficace mais, par contre, j’en sortis considérablement affaibli et déminéralisé.

C’est ainsi que j’appris qu’il est préférable d’y aller doucement lorsqu’il s’agit de désincrustage profond et qu’il est très important de ne pas négliger l’aspect nutritionnel. La cure présentée ici rejoint ces deux objectifs. Il est en effet possible d’en obtenir les mêmes avantages tout en évitant les problèmes qu’une cure drastique pourrait amener et cela sans obligation de jeûner ni de subir de lavement. D’ailleurs, une irrigation seule n’enlèvera pas toute la croûte ni ne nettoiera l’intestin grêle ni l’estomac car la valve iléo-cæcale empêche l’eau d’y pénétrer.

Si, vous aussi, entreprenez cette expérience, vous verrez que celle-ci est une véritable libération de l’esclavage qu’on s’est imposé depuis si longtemps par son mode de vie erroné, ou du moins, un début de libération car la tâche à accomplir est immense. Tous ces déchets amassés en vous représentent votre mode de vie passé avec tous les problèmes qu’il vous a apportés. L’heure est maintenant venue de se libérer du passé pour pouvoir se construire un avenir rempli de bonheur et de liberté.

UNE CULTURE CONTRE NATURE

L‘avènement de la pensée humaine amena l’espèce à développer des structures sociales et des cultures qui ne furent pas toujours en accord avec les lois naturelles. En reniant son appartenance à cette unité qu'est la nature, notre espèce a construit des sociétés anthropocentriques qui ne pouvaient que l'amener vers l’autodestruction. Il ne peut en effet y avoir manifestation harmonieuse de la vie en dehors du respect de ses propres lois. L'apprenti sorcier paie cher aujourd'hui le fruit de ses expériences. L'ignorance, la misère, la maladie sont le lot quotidien d'une humanité qui s'est enlisée jusqu'au cou dans la boue de sa décrépitude morbide.

Les problèmes qui accablent chacun d'entre nous sont la conséquence de cet apprentissage nécessaire. La maladie est considérée bien souvent comme un état pathologique "normal" et celui ou celle qui y échappe, comme un privilégié du destin. On ne cherche pas toujours à comprendre comment elle est apparue; au contraire, on en élimine les signes, croyant l'avoir maîtrisée.

Par ailleurs, l'environnement massacré est un autre symptôme évident de cette incompréhension des lois intrinsèques de la vie. Tout est pollué, ou presque: la terre, l'eau, l'air et même le soleil (à cause de la couche d'ozone qu'on a détruite). Tout nous empoisonne, même l'agriculture qui devrait nous nourrir. En conséquence, nous sommes de plus en plus faibles, impuissants, limités par notre folie.  Au lieu de nous construire, nos aliments nous détruisent insidieusement, lentement mais sûrement. Notre corps s'intoxique, développe la maladie et s'achemine prestement vers la mort.

Depuis des temps très anciens, l'humanité s'est éloignée peu à peu de la nature. La domestication du feu en est un bel exemple par le développement de la cuisson qu'elle amena et de l'"art" culinaire qu’elle permit de développer. Celle-ci constitue l'un des facteurs de morbidité les plus importants car elle est à l'origine de l’altération ou de la destruction des principaux nutriments de l'aliment (enzymes, vitamines, acides aminés, fibres, acides gras et minéraux) et de leurs conséquences sur la santé humaine. Les différentes techniques de conservation, de transformation et de préparation des aliments s'éloignent plus ou moins de la nature. Certains traits culturels comme la mode ou le goût ajoutent aussi à cet éloignement faisant en sorte qu'on ne mange plus pour se nourrir mais pour le plaisir que la chose peut procurer, comme s'il n'y avait pas de plaisir dans une alimentation saine.

Aujourd'hui, ce sont, entre autres, les techniques de production agricole, les additifs alimentaires, les moyens de conservation douteux et toutes les formes de pollution qui viennent hypothéquer davantage la santé humaine et planétaire.

Que faire ?

Peut-être devrions-nous d'abord réaliser que nous sommes les seuls responsables de notre vie et que personne ne viendra régler nos problèmes à notre place. Je pense qu’il est impérieux de prendre conscience que nous seuls avons le pouvoir de transformer les choses. Ceci étant acquis, il nous sera alors possible de voir le monde autrement, de choisir librement et de passer à l'action.

Ayant compris combien nous sommes intoxiqués, nous trouverons les moyens de nous purifier, de faire sauter les obstacles à la vie et au bonheur. Nous adopterons un mode de vie sain en harmonie avec la nature. Nous pourrons alors nous retrouver tels que nous sommes avec nous-mêmes, avec les autres et avec la vie.

Évidemment, on peut commencer n’importe où pour se transformer. Quelle que soit la route que l’on suive, on arrivera probablement au même résultat. Mais je crois personnellement que la base est très importante. Plus celle-ci est stable, plus il est facile de maîtriser les niveaux supérieurs.

La matière, le physique, l’alimentation, l’élimination: voilà des bases solides sur lesquelles construire sa santé.

LE GRAND MÉNAGE

Lorsque la maison est sale, que ce soit dû à nos habitudes malpropres ou à notre négligence, les déchets qui s'y accumulent fermentent et pourrissent; les micro-organismes se multiplient, les insectes et la vermine s'installent et les odeurs empestent le voisinage.

Notre corps est notre maison. Il se peut qu'il soit très propre, mais règle générale, c'est l'inverse qu'on retrouve chez la plupart des gens. Des habitudes alimentaires néfastes et un mode de vie déséquilibré contribuent à transformer celui-ci en poubelle ambulante où les virus, bactéries et parasites de toutes sortes s'en donnent à cœur joie. La maladie, telle la rouille, s'installe dans nos tissus et les détruit peu à peu, transformant cette magnifique demeure en un taudis insalubre. La santé présuppose un corps harmonieux, propre, un corps dont le fonctionnement des cellules et des organes n'est entravé d'aucune façon.

Cependant, avec des années d'ignorance et de négligence, le corps s'est encrassé. Il ne peut plus fonctionner adéquatement.

La première étape à entreprendre dans notre voyage vers la santé est la prise de conscience que notre état morbide est la conséquence directe de notre manière de penser, de sentir et d'agir. Nous sommes les seuls capables d’inverser la tendance.

C'est pourquoi cette prise de conscience doit être suivie nécessairement par un désir et une volonté d'entreprendre un cheminement  qui nous mènera à l'élimination des causes de nos problèmes et à la restauration de l'équilibre originel. Cette étape se concrétise dans la préparation d'un terrain de plus en plus propice à la santé, c'est à dire des cellules et des organes bien nourris et bien propres.

En effet, il serait bien illusoire d'espérer la guérison si on continuait à remplir son corps de détritus. Et d'autre part, sans nettoyage, le retour à la santé serait très difficile puisque, comme nous le verrons, l'organisme doit être libre de toute entrave pour pouvoir absorber les nutriments et les énergies dont il a besoin.

Notre corps possède quatre émonctoires. Ce sont les organes d'élimination: les intestins, les reins, la peau et les poumons.  Si un de ces organes fonctionne au ralenti, le corps va éprouver des difficultés à s'autonettoyer et ainsi, le fardeau des autres émonctoires sera plus lourd. À la longue, ceux-ci vont s'épuiser, entraînant une auto-intoxication générale, la maladie et la mort.

La nature dans sa sagesse a prévu ce processus autonettoyant. Cependant, si on nuit continuellement à son travail, elle ne pourra réussir.

Heureusement, on peut l'aider en lui fournissant ce dont elle a besoin: aliments sains, herbes, eau, air, soleil, exercice, repos, pensée harmonieuse, etc.

Voici donc un programme de nettoyage conçu selon cette optique. Il est axé sur le nettoyage intestinal, car chez la plupart des gens, les intestins sont l'émonctoire le plus encrassé. En le libérant, il pourra mieux fonctionner, permettant ainsi aux autres d'avoir un certain répit et de reprendre lentement le dessus. Comme le disait l'éminent naturopathe Bernard Jensen, "... invariablement, on doit d'abord soigner l'intestin si on veut que s’opère une guérison véritable." Aussi évalue-t-on que 90% des problèmes de santé sont reliés au système digestif.

L'intestin grêle et le côlon ont deux fonctions principales: l'absorption des nutriments et l'élimination des déchets. Des années d'une alimentation dénaturée ont fait que le corps n'a pas réussi à se débarrasser de tous ses déchets. Une croûte s'est formée sur la paroi intestinale entravant l’absorption et réduisant l’élimination.

Peut-être pourrait-on, après plusieurs années d'une saine alimentation et d'un mode de vie équilibré, réussir à faire décoller cette couche durcie de déchets pourris et toxiques. Mais, pour la plupart des gens, c'est peu probable. Le corps aurait besoin, pour ce faire, d'une très grande énergie; mais hélas, celle-ci n’est plus disponible. Il faut l'aider.

L'élément essentiel pour nettoyer est l'eau. Celle-ci va ramollir les débris et les drainer. Mais l'eau seule ne pourra agir efficacement que si on l'associe à des herbes et autres substances naturelles nettoyantes.

Ce programme est basé sur les travaux de naturopathes et d’herboristes qualifiés qui ont développé une méthode de nettoyage des plus efficaces.

Le degré de facilité de la cure et le temps requis pour sa réalisation dépendront du niveau d'encrassement d'un individu et de sa vitalité. Une personne faible, malade ou âgée devrait procéder lentement pour ne pas fatiguer un corps déjà affaibli.

La détoxication complète ne pourra rarement être réalisée en quelques semaines. On devra refaire la cure, peut-être plusieurs fois, avant que le système digestif ne soit complètement nettoyé. Cependant, on en ressentira les effets bénéfiques sur sa santé et son bien-être dès la première fois.

Soyez maître dans votre maison. Ne la laissez pas envahir par des étrangers insolents qui vont tout salir et tout détruire. Ceux-ci sont les aliments dénaturés, les faux aliments, les drogues, etc.  Ils n'ont pas leur place dans notre corps.

LES TROIS ÉTAPES

1- Préliminaires

Si vous ne vous sentez pas prêt(e) à entreprendre ce nettoyage, il serait souhaitable de vous conditionner d'abord mentalement et physiquement. Nous devons, pour éliminer la cause de nos problèmes, modifier notre pensée, notre mode de vie et notre alimentation. Ceci est la partie la plus difficile. Sinon, on aura beau nettoyer encore et encore, le problème reviendra toujours. Mais si on ne fait que nettoyer, c'est quand même un très bon départ qui nous aidera grandement dans notre démarche future.

Durant cette période dont la durée n'est pas définie, il vous (adulte) est suggéré, si nécessaire, de prendre Bio-flo I, 3 capsules (ou 1 cuillérées à thé) 2 fois par jour ou au besoin, pour aider vos intestins à se régulariser. Si vos intestins sont plus ou moins bloqués, il est aussi suggéré de prendre Bio-flo II, 1 comprimé 2 fois par jour ou au besoin, des herbes laxatives douces, pour dégager vos intestins.  Remarquez que la prise de ces deux produits n'est pas nécessaire si vos selles sont régulières (au moins 1 fois par jour).

Lorsque vos selles seront régulières et lorsque vous vous sentirez prêt(e), vous pourrez commencer.

2- La cure Colo-vada

Au début, les herbes vont entraîner un ramollissement de la croûte mucoïde et, après quelques jours, l’élimination va débuter.

Les gens faibles, malades ou âgés devraient y aller lentement et suivre les avis d’un professionnel de la santé. Ils pourront ajouter au petit-déjeuner habituel un tonique naturel très nutritif qu'on se prépare soi-même chaque matin à l'aide d'un mélangeur ou d'un robot culinaire. Si vous n'avez pas d'appareil... ou la patience requise, il existe sur le marché des préparations qui sont très valables.

Durant cette phase, observez bien vos selles; sont-elles inhabituelles? Lorsque vous aurez commencé à évacuer la croûte mucoïde, celles-ci seront plus abondantes et leur couleur pourra varier du brun au noir en passant par le vert et le gris. En observant attentivement, vous remarquerez des morceaux durs et nauséabonds, des débris de "toile" de forme tubulaire, des "chapelets" de substances durcies, des amas gélatineux, etc. Tout cela était collé, peut-être depuis des dizaines d'années, sur la paroi interne de vos intestins, entravant l'absorption des nutriments et l'élimination des déchets et servant de gîte à vos amis parasites. Pour bien distinguer ces formes, il pourra être nécessaire de défaire les selles à l'aide de vos doigts (et d'un gant de latex). Cela en vaut le coût. Vous serez ébahis à la vue de ces immondices que vous transportiez en vous depuis si longtemps et dont vous venez enfin de vous libérer!

Durant la cure, il est important de bien s'alimenter. Ainsi, on s'abstiendra le plus possible de viande, produits laitiers, produits de blé, sel, sucre, poivre noir, vinaigre, fritures, fruits et jus acides, alcool et tabac. On prendra des légumes crus ou cuits, jus de légumes frais, salades, céréales chaudes, germinations de céréales et de légumineuses.

S’il arrivait qu’on ne se sente pas bien pour plus de quelques heures, on ralentira le nettoyage. Les réactions à celui-ci sont des indications de la toxicité de l'organisme. Elles signifient que les toxines sont prêtes à sortir; mais il ne faut pas les expulser plus vite que le corps n'en est capable. C'est pourquoi la phase préparatoire est si importante; et il est préférable de la prolonger ou d'y retourner lorsqu'on expérimente une condition semblable.

D’autre part, il est essentiel de ne pas être constipé. Les toxines libérées dans le processus doivent absolument être évacuées. Si vous n'allez pas à la selle chaque jour, prenez des herbes laxatives. Si vous avez la diarrhée, ralentissez la cure.

La cure dure 14 jours.  Elle se divise en 3 phases :

· PHASE 1— Préparation (7 jours)

Jours 1 à 7: Prendre deux sachets
Préparation de comprimés par jour (10 comprimés chacun), un au petit déjeuner et un autre au repas du soir.
 

· PHASE 2 — Programme (4 jours)

Jours 8 à 11: Verser un sachet de poudre Colo-Vada dans un verre d’eau ou de jus de légumes ou de fruits non sucré.  Remuer vigoureusement et boire aussitôt; puis prendre un autre verre d’eau.  Prendre quatre fois par jour ou à toutes les 3,5 heures.

Ne prendre aucune nourriture solide ni aucun liquide autre que des jus non sucrés, des tisanes douces et de l’eau.  La poudre gonflera dans votre système et vous ne devriez pas vous sentir le ventre creux.  Prendre
au moins un verre d’eau entre chaque portion de mélange. 

Prendre deux sachets
Programme de comprimés par jour (8 comprimés chacun).
 

· PHASE 3 — Post-programme (3 jours)

Jours 12 à 14: Prendre deux sachets
Post-programme de comprimés par jour (8 comprimés chacun).  Essayez de manger des aliments facilement digestes pour les quelques premiers jours après la phase 2, revenant à votre alimentation habituelle progressivement.  À la fin de cette période, vous pourrez reprendre vos habitudes alimentaires si vous le désirez. 

3- Maintien

Le nettoyage est maintenant terminé. Ceci ne veut pas dire qu'on doive recommencer à s'empoisonner comme avant. Il faudra suivre un rythme de vie régulier, avoir une alimentation saine et vivre le plus possible en harmonie avec la nature. Cette étape constitue votre vie normale mais enrichie d'une plus grande conscience de votre corps ainsi que de la volonté de vivre épanoui et en santé.

Durant les deux premières semaines après la cure, vous prendrez, si vos selles ne sont pas régulières, du Bio-flo I chaque matin. Vous observerez sans doute que l'élimination continue. Avalez aussi, si désiré, des capsules ou des comprimés de bactéries intestinales pour refaire la flore. Les bactéries se prennent l'estomac vide avec un verre d'eau ou de jus. Continuez à prendre du Bio-flo I et du Bio-flo II ainsi que de la chlorophylle à l'occasion lorsque vos intestins sont paresseux.

Des suppléments alimentaires naturels seraient aussi les bienvenus car, maintenant que vous êtes plus propre, votre corps pourra plus facilement absorber et assimiler les éléments nutritifs dont vous avez besoin pour vous reconstruire. N'oubliez pas de boire suffisamment d’eau et de manger des légumes et fruits issus de culture écologique, crus de préférence.  

Vous réussirez sûrement. Ayez  confiance en la vie. En lui donnant la possibilité de pleinement s'exprimer en vous, vous vous donnerez la permission de vivre heureux et en santé.

Colo-vada                            Plus d'information

De plus en plus de spécialistes du domaine de la santé sont convaincus que le dysfonctionnement intestinal et l'obstruction du côlon sont des facteurs importants de maladie. Ce programme populaire, divisé en trois phases, simplifie le nettoyage des intestins et favorise l'élimination des toxines.

Laurent L'Écuyer

naturo-hygiénisme, naturopathie, iridologie, thérapie énergétique

***

Google
 
Web www.bioperfection.com

Institut de vie parfaite Accueil                     Retour Page précédente


Institut de vie parfaite

Adresse postale seulement : 2183 Montée du 2e rang, Val-David, Québec, Canada   J0T 2N0

Téléphone : 819-322-7037

Messagerie : info@bioperfection.com

© Institut de vie parfaite 2002

Si désiré, vous pouvez reproduire les pages de ce site en en mentionnant l'origine pourvu que le texte ne soit pas modifié ni élagué.